Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Le 3ème concours : comment passer du privé au public

Le concours de la 3ème voie pour passer du privé au public.

Vous êtes salarié, élu, acteur de l’Économie Sociale et Solidaire, bénévole dans le milieu associatif et vous avez envie d’évoluer au service de l’intérêt général ? Le service public est peut-être fait pour vous ! Dans cet article nous allons vous parler du « troisième concours » , l’une des voies pour passer du secteur privé à la fonction publique !

Quel concours pour passer du privé au public ?

Pourquoi passer du secteur privé au secteur public  ?

Pour mettre votre expérience au service de l’intérêt général, participer à la mise en œuvre des politiques publiques, travailler au service des citoyens ou d’un territoire, en prise directe avec les préoccupations sociétales et les grands défis actuels. Pour aller plus loin, découvrez notre article pourquoi choisir le service public.

Faut-il nécessairement passer un concours de la fonction publique pour intégrer le service public ?

Le concours permet d’obtenir le statut de “fonctionnaire” et représente un tremplin pour accéder à un premier emploi public que ce soit dans la sphère de l’État (ministères, agences de l’État, préfectures, …), dans l’univers hospitalier (hôpitaux publics, maisons de retraite publiques…) ou bien dans l’échelon territorial (mairie, département, communauté de communes…). L’obtention d’un concours vous permettra d’accéder plus facilement à des postes à responsabilités et d’évoluer au sein du service public. 

Quel concours pour devenir fonctionnaire en passant du privé au public ?

On en entend peu parler mais depuis 2002, le concours dit “3ème concours” ou “concours de la 3ème voie” ouvre les portes de la fonction publique à tous les profils issus du secteur privé, du milieu associatif ou ayant eu un mandat politique. Et ce, sans limite d’âge. Seule la durée de votre expérience professionnelle compte pour pouvoir vous inscrire à n’importe quel concours de la fonction publique (étatique, hospitalière, territoriale).

Quelle est la différence entre la 3ème voie et le concours externe ?

Le concours de la 3ème voie s’est démocratisé dans le but de diversifier les recrutements en intégrant des personnes expérimentées sans conditions de diplôme. Il complète ainsi les voies plus classiques que sont le concours interne et externe. Un petit rappel s’impose :

  • Concours interne : vous avez travaillé au moins 4 ans dans la fonction publique.
  • Concours externe : vous ne travaillez pas encore dans la fonction publique, ou vous n’avez pas cumulé assez d’ancienneté pour passer le concours interne.

Le concours externe exige un niveau licence (ou plus) alors que le 3ème concours n’exige pas de diplôme. Seul le nombre de vos années professionnelles passées conditionne votre admissibilité. 

Quelles sont les écoles accessibles grâce à ce concours ?

La troisième voie donne accès aux mêmes écoles et aux mêmes postes (catégories A, B et C), que la voie externe et interne. 

 

Qui peut s’inscrire aux concours de la 3ème voie ?

3ème voie : combien d’années d’expérience sont nécessaires ?

Les candidats au concours de la troisième voie doivent justifier d’une expérience professionnelle de 4 ans pour l’ensemble des concours ou de 8 ans pour le concours d’administrateur (fonction publique d’État et territoriale).

Quelles sont les conditions d’accès au concours 3ème voie  ?

  • Vous justifiez d’au moins 4 années d’expérience en tant que professionnel du privé, élu ou responsable d’association (bénévole ou non). 
  • Vous devez être ressortissant français ou de l’Union Européenne.

.

3ème voie : quels sont les avantages ?

  • Les expériences professionnelles, d’élu et de responsable d’association sont cumulables.
  • Les durées de contrats d’apprentissage, de professionnalisation, de doctorat et d’activités syndicales tout en étant agent public  sont comptabilisées.
  • Aucun diplôme n’est requis.
  • Méconnu et très spécifique, il y a généralement moins de candidats aux épreuves de ce concours !
  • Une reprise partielle de l’ancienneté de l’expérience cumulée dans le  privé ou le public, donnant accès à une rémunération de départ plus élevée.

.

Attention toutefois à certaines subtilités

Dans la fonction publique, comme partout, il est important de toujours lire les petites lignes… Et oui, certains concours présentent quelques subtilités ! Par exemple, le concours de greffier exige 4 ans d’expérience dans le domaine juridique, alors que les autres concours ne précisent généralement pas le domaine d’expérience professionnel.

De même, bien que la grande majorité des filières propose le concours troisième voie, il y a des exceptions. Par exemple, concernant la fonction publique territoriale, seules les filières administrative, technique, animation, culturelle et sportive sont accessibles via ce concours. 

Enfin, à l’inverse, il arrive parfois que seul le concours troisième voie soit accessible.  C’est le cas par exemple de la Banque de France

A quelle fréquence le troisième concours a-t-il lieu ?

Question bien vaste ! Comme tout concours de la fonction publique, leur fréquence varie selon la catégorie. Ils ont généralement lieu tous les ans ou tous les deux ans. Vous trouverez toutes les infos sur les dates sur les sites carrière-publiques et emploi public

Quelles sont les épreuves du 3ème concours ?

Le contenu des épreuves varie selon la spécialité. Vous pouvez tout de même retenir que: 

  • Tous les concours démarrent par des épreuves d’admissibilité écrites : composition, note de synthèse, cas pratique ou série de questions.
  • Tous se terminent par des épreuves d’admission orales : entretien de motivation, mise en situation professionnelle, épreuve de connaissances sur des sujets spécifiques (exemple: épreuve de droit pour les métiers juridiques) ou  épreuve de langue vivante. 
  • Bien évidemment, la quantité d’épreuves et leur difficulté varient selon le concours.
  • Il arrive que les sujets des concours interne, externe et troisième voie soient communs. C’est le cas par exemple des épreuves d’accès aux instituts régionaux d’administration (IRA).

.

Concours troisième voie

Quelles sont mes chances de réussite au concours troisième voie  ?

Voici quelques chiffres pour vous aider à y voir plus clair :

En 2021, pour le concours des IRA (Instituts régionaux d’administration), il y avait 1 chance sur 7 d’être admis en externe, 1 chance sur 6 en interne et 1 chance sur 4 pour le troisième concours.

En 2022, pour le concours de conseillers pénitentiaire d’insertion et probation, il y avait 1 chance sur 6 d’être admis en externe, 1 chance sur 5 en interne, et 1 chance sur 2 pour le troisième concours.

A contrario, en 2022, pour le concours de conseiller principal d’éducation, il y avait 1 chance sur 3 d’être admis en externe contre 1 chance sur 20 pour le troisième concours. Ce décalage s’explique en raison du nombre de postes proposés : 500 postes ont été proposés au concours externe contre 10 postes en troisième voie.

Vous l’aurez compris, le troisième concours peut-être très intéressant en fonction de la filière envisagée.

Petit tips : Globalement la fonction publique territoriale propose beaucoup plus de postes ouverts au concours 3ème voie (généralement 20%) que les autres de la fonction publique .

Est-ce que je peux préparer plusieurs concours en même temps ?

Malheureusement, les épreuves des trois concours ont généralement lieu les mêmes jours. Pour autant, ce n’est pas une règle absolue et cela dépend grandement du concours et de la filière. 

Est-ce qu’il vaut mieux tenter le concours externe ou troisième voie ?

Si vous n’arrivez pas à vous,  voici quelques  conseils:

  • Si plusieurs possibilités s’offrent à vous, renseignez-vous sur le nombre de postes disponibles les années précédentes et sur les détails des épreuves pour jauger vos chances de réussite. 

 

  • Les arrêtés d’ouverture de concours des années précédentes se trouvent sur les sites internet des autorités organisatrices des concours. Vous avez aussi accès aux statistiques, le plus important est de regarder le nombre de présents (et non d’inscrits !) par rapport au nombre de postes offerts.

 

  • Si vous répondez aux critères pour passer le concours troisième voie, il y a de grandes chances que vous ayez moins de concurrence et qu’il s’agisse d’une très belle opportunité pour rejoindre la fonction publique. Saisissez-la ! 

.

Elle l’a fait ! 

 

Marion Coget, administratrice territoriale, a rejoint l’INET via le concours troisième voie. Elle nous donne ses conseils pour réussir l’oral d’entretien:

“1. Échangez avec des fonctionnaires en poste depuis plus de 5 ans sur les enjeux et contraintes de leur organisation, leurs missions et leur vision de la fonction publique.

2. Soyez au clair sur vos motivations face aux contraintes matérielles (financières, lourdeur du processus de recrutement, …) qui feront l’objet de discussions !

3. Enfin, bachotez au maximum, et maîtrisez la déontologie du fonctionnaire.”

Boîtes à outils :