secteur public & école de commerce

« En commerce, on nous parle peu des débouchés du secteur public. »

Aujourd’hui nous allons à la rencontre d’Olivier Tonon, ambassadeur Profil Public et consultant pour le secteur public chez Public Impact Management.

.

SON PARCOURS ET SES ENGAGEMENTS

.

🔎 Les grandes lignes de ton parcours ?

Après avoir suivi une double licence en droit et économie, je me suis orienté en master M1 droit du travail et protection sociale car j’avais un intérêt pour les ressources humaines. Puis, j’ai eu envie d’explorer des matières plus opérationnelles. C’est ce qui m’a poussé à passer les concours pour les écoles de commerce. J’ai ainsi rejoint le Programme Grandes Écoles d’Audencia. J’ai réalisé une année de césure durant laquelle j’ai effectué 2 stages dont un en marketing à France Télévisions Publicité, la régie publicitaire du groupe.

À l’issue de ce premier stage, j’ai compris que l’intérêt ou la passion n’étaient pas toujours suffisants pour s’épanouir dans un secteur d’activité. Malgré la qualité de l’expérience, je ne souhaitais donc pas poursuivre en marketing. J’ai alors repensé à un parcours que j’avais envisagé après mes études en droit : rejoindre la fonction publique hospitalière, en tant que gestionnaire. Ne connaissant pas du tout ce secteur, j’ai décidé de faire un second stage pour conforter mon choix.  J’ai ainsi rejoint l’EPHAD Médécis à Sèvres, une résidence du groupe Domusvi.

La recherche de sens m’a aiguillé dans mon parcours et a confirmé ma volonté de travailler pour le secteur public.

Les stages, c’est une super opportunité de confirmer ou d’infirmer un intérêt. Finalement, je n’ai pas souhaité passer les concours de la fonction publique hospitalière mais la recherche de sens m’a aiguillé dans mon parcours et a confirmé ma volonté de travailler pour le secteur public.

🎯 Quel est ton job aujourd’hui ?

Il existe deux méthodes pour choisir une orientation professionnelle : choisir un domaine d’activité (la culture, l’écologie, le numérique…), ou une fonction (ressources humaines, marketing, finance…). J’ai choisi la première option à la fin de ma formation. C’est ainsi que j’ai découvert Public Impact Management, un cabinet de conseil et de formation exclusivement dédié au secteur public. J’y ai effectué mon stage de fin de cursus et cela a débouché sur une embauche. Je continue d’y découvrir la diversité des métiers au quotidien et j’ai la chance de travailler sur plusieurs thématiques : inclusion numérique, organisation des Maisons Départementales des Personnes Handicapées, transformation numérique des collectivités, projets de réorganisations des services…

🎯 Des projets ?

Mon poste me permet de porter un regard extérieur sur l’organisation et d’avoir des interlocuteurs très variés. Pour l’instant, j’aime ce que je fais. Je sens que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre.

✊ Pourquoi avoir rejoint notre Programme “Ambassadeurs Publics” ?

D’abord pour le côté ambassadeur. Si mes différentes expériences m’ont permis de découvrir la diversité des métiers dans le secteur public, je sais aussi que ces opportunités ne sont pas toujours bien connues des étudiants. Il y a une méconnaissance des débouchés possibles notamment pour celles et ceux qui, comme moi, sortent d’une école de commerce. 

Les concours de la fonction publique peuvent être bloquants pour certains candidats.

Derrière le manque d’attractivité du secteur public, j’identifie plusieurs problèmes. D’abord, les offres d’emplois ne sont pas souvent adressées à ce type de profils. Aussi, les concours de la fonction publique peuvent être bloquants pour certains candidats. Il y a également un enjeu d’image : le secteur public résonne encore pour beaucoup comme un espace de travail moins dynamique et moins rémunérateur. J’ai souhaité rejoindre le programme pour contribuer à la transformation des pratiques et pour avoir un engagement associatif qui fasse sens avec ma vie professionnelle.

🔎 Comment as-tu découvert Profil Public  ?

J’ai découvert Profil Public lors de ma première année en école de commerce. J’ai d’abord découvert la plateforme d’emploi, puis le volet média. 

J’aime l’audace de parler de manière décomplexée de marketing, de marque employeur et de communication RH dans un secteur qui n’en a pas l’habitude. 

J’ai été particulièrement séduit par l’ambition de la plateforme de dépoussiérer l’image du secteur public et de lutter contre les préjugés sur ce dernier. Mais aussi par sa volonté de Profil Public de « réenchanter » le recrutement et de rendre les offres d’emploi plus intuitives pour tous. J’aime l’audace de « vendre » le secteur public et de valoriser ses métiers en parlant de manière décomplexée de marketing, de marque employeur et de communication RH dans un secteur qui n’en a pas l’habitude.

💚 Les causes qui te tiennent à cœur ?

J’ai toujours attaché de l’importance à la transmission. Encourager et inspirer, notamment les plus jeunes dans leurs choix de parcours, a toujours été important pour moi. C’est d’ailleurs pour cela que je souhaite créer une association des anciens étudiants de ma fac. Je trouve qu’en tant qu’étudiants, nous manquons d’aide à l’orientation et d’accompagnement pour construire notre avenir. Je souhaite contribuer à faire changer les choses à mon niveau.

.

SES INSPIRATIONS

.

💫 Un média qui t’inspire ?

C’est un peu vieux jeu mais j’aime écouter la radio. J’écoute beaucoup France Inter.  J’écoute également pas mal de podcasts, notamment « Transfert » sur Slates que j’ai découvert récemment. Ce sont des anonymes qui partagent des récits de vie, des expériences et livrent leurs ressentis avec une prise de recul que je trouve intéressante.

🔎 Un mantra ?

« Oser, c’est perdre pied momentanément. Craindre, c’est se perdre un moment. » – Sören Kierkegaard. Je trouve que c’est bien de nourrir notre dynamique de projets, notre désir d’engagement et notre soif d’apprendre.