Salomé Cuinet, chargée de recrutement du personnel civil de la Marine Nationale et ambassadrice Profil Public. 

« J’ai choisi le service public pour la mobilité professionnelle. »

Aujourd’hui, nous allons à la rencontre de Salomé Cuinet, chargée de recrutement du personnel civil de la Marine Nationale et ambassadrice Profil Public. 

.

SES MISSIONS AU COEUR DU SECTEUR PUBLIC

.

🔎 Les grandes lignes de ton parcours ?

Après le bac, je souhaitais passer les concours de Sciences Po et des Instituts d’Etudes Politiques mais par manque de préparation et de maturité je n’ai pas été admise. Je me suis alors dirigée vers une licence de droit à l’Université de Bourgogne à Dijon. J’ai découvert avec passion l’univers juridique. Au cours de ma troisième année de licence, j’ai saisi l’opportunité de participer au programme Erasmus en Angleterre, à Wolverhampton. J’ai choisi trois cours captivants : la criminologie, le droit pénal ainsi que le droit administratif et constitutionnel anglais.

De retour en France, j’ai décidé de poursuivre mes études à Toulouse où j’ai obtenu mon master en Sciences Politiques avec une spécialisation en « Politique et Sécurité ». C’est lors d’un stage au Cabinet du Préfet du Jura et encouragée par ma hiérarchie que j’ai décidé de passer les concours des Instituts Régionaux d’Administration (IRA). J’ai postulé à une classe préparatoire talents, une expérience enrichissante qui m’a aidée à réussir le concours.

Après six mois de formation et à la suite de mon classement de sortie, j’ai fait le choix d’intégrer le ministère des Armées. Ce choix, mûrement réfléchi, s’est avéré être une étape significative de mon parcours professionnel.

Pourquoi avoir rejoint le service public ?

J’ai choisi la fonction publique du fait de ses nombreux avantages liés à la flexibilité professionnelle : mobilité inter-fonction publique, détachement, mise en disposition, disponibilité, etc.

C’est important que les jeunes s’engagent pour porter un nouveau rapport au travail au sein de la fonction publique.

Je souhaite avoir une carrière professionnelle riche et diversifiée tout en ayant la stabilité liée au statut de fonctionnaire. J’adore sortir de ma zone de confort. Ce statut permet d’évoluer et de prendre rapidement des responsabilités au sein de l’administration. En travaillant dans le service public, j’ai le sentiment d’être utile aux administré.e.s.

Par ailleurs, en termes d’organisation et de bien-être au travail, la fonction publique accuse quelques retards par rapport au secteur privé. C’est important que les jeunes générations s’engagent pour porter un nouveau rapport au travail au sein de la fonction publique.

🤔 Quel est ton job aujourd’hui ?

Depuis le mois de mars, je suis chargée du recrutement du personnel civil de la Marine Nationale. Je m’occupe du rayonnement et de l’attractivité des métiers civils, c’est-à-dire des missions administratives, techniques. Je suis régulièrement amenée à échanger avec les autorités territoriales d’emploi des ports de Brest, Cherbourg et Toulon. Ce premier poste est très enrichissant professionnellement mais aussi personnellement car je rencontre des personnes dévouées au service public venant de tous horizons.

On pense souvent à tort que nos forces armées ne comptent que des personnels militaires. 

On pense souvent à tort que nos forces armées ne comptent que des personnels militaires. En réalité, une part importante est constituée de personnels civils ! Rien qu’en 2023, 3 000 civils de la défense ont été recrutés.

🎯 Tes projets à venir ?

Côté pro, j’aimerais créer un serious game tourné vers le recrutement que je pourrais utiliser lors des forums et des salons pour attirer les candidats.

D’ici quelques années, j’aimerais retourner à mes premiers amours en travaillant dans une Préfecture au sein du cabinet du préfet, en lien avec les politiques de sécurité intérieure et de protection civile. L’ancrage local et la proximité avec les interlocuteur.ice.s, c’est ce que je préfère.

Du côté personnel, mes échanges avec mes camarades de promotion ont souvent porté sur notre équilibre vie professionnelle-vie personnelle. Pour l’instant, je suis plus focalisée sur ma jeune vie professionnelle mais cela ne m’empêche pas de prendre du temps pour moi : jouer de la musique, faire du yoga ou partir à l’aventure !

✊ Pourquoi avoir rejoint notre Programme “Ambassadeurs Publics” ?

Je trouve que c’est important de faire entendre la voix des jeunes étudiant.e.s et agent.e.s de la fonction publiques. En tant qu’ambassadeurs et ambassadrices, nous sommes les étendards et les porte-paroles de leurs aspirations pour la fonction publique de demain. Nous espérons contribuer à la rendre plus attractive. Je trouve très intéressant de partager notre vision du service public et de réfléchir à des axes de transformation concrets comme la promo de l’an passé a pu le faire avec la création d’un manifeste autour du recrutement.

❤️ Les causes qui te tiennent à cœur ?

Depuis maintenant sept ans, je suis vegan. Je suis particulièrement sensible au bien-être animal et à l’écologie. Ces valeurs occupent une place centrale dans ma vie. En tant qu’éco-féministe, je m’inscris dans une approche du féminisme qui intègre la lutte contre toutes les discriminations, tout en mettant en avant la protection de la nature et de la biodiversité. La question du bien-être au travail me tient particulièrement à cœur, comme le fait d’accueillir des profils variés. C’est dans cette optique que j’aspire à apprendre la langue des signes, permettant, si l’occasion se présente, de favoriser une communication plus inclusive.

💫 Une phrase qui t’inspire ?

“Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs.” de Marcel Proust.

🔎 Un livre, un podcast ?

« La France sous nos yeux » de Jérôme Fourquet Jean-Laurent Cassely, qui est une très belle photographie sociologique de la France actuelle, un livre très enrichissant.

Et bien sûr « Sois jeune et tais-toi » de Salomé Saque.

🔮 Un rêve ?

Encourager les personnes à mieux vivre ensemble et en harmonie avec notre environnement. Également, ouvrir un refuge pour sauver le plus possible d’animaux (des abattoirs, des laboratoires, des fourrières, …).