Je m'inspire

Articles, interviews et portraits d'acteurs publics inspirants

Carine Bion-Hétet est maire adjointe à l’urbanisme à la mairie de Bayeux, ville bénéficiaire du programme Petites villes de demain.

Programme « Petites villes de demain » : redynamiser les communes rurales

Carine Bion-Hétet est maire adjointe à l’urbanisme à la mairie de Bayeux, ville bénéficiaire du programme Petites villes de demain. Le programme Petite(s) ville(s) de demain est un accélérateur de la relance dans les territoires. L’objectif ? Améliorer la qualité de vie et accompagner les transitions en milieu rural.

.

Offrir une qualité de vie aux habitants en phase avec les enjeux actuels

.

👀 Qu’est-ce que pour vous une Petite ville de demain ?

Une petite ville de demain, c’est surtout une ville qui se remet en question. Elle est résolument tournée vers les enjeux de demain pour faire face aux différentes transitions, à la fois écologiques, démographiques et économiques. 

Une petite ville de demain, c’est une ville qui se remet en question. 

C’est une ville soucieuse de maintenir un cadre de vie facile à vivre pour ses habitants en leur garantissant un accès à l’emploi, aux services, aux commerces, aux moyens de transport, à une offre culturelle variée ainsi qu’à des logements adaptés tout en préservant son environnement et son patrimoine.

🎯 Les trois grands défis auxquels votre territoire est confronté ?

Notre ville a pour ambition de développer son attractivité économique et résidentielle avec en filigrane un travail sur la transition écologique. Nous avons trois grands défis à relever. Comme beaucoup de territoires, Bayeux est confronté au défi du logement. L’attractivité de la ville, la pression touristique et le développement des meublés de tourisme rendent l’accès au logement difficile pour nos habitants. Nous rencontrons également des difficultés à rénover et mettre aux normes notre parc de logements en réponse aux standards et aux attentes de la population. Le contexte patrimonial à Bayeux est réglementé par un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) qui occasionne des contraintes supplémentaires pour mettre en œuvre la rénovation énergétique des logements anciens. 

Nous souhaitons conserver un cœur de ville accessible et convivial en réduisant la place de la voiture.

L’apaisement du centre-ville et le développement des mobilités douces est un second défi pour nous. Nous souhaitons conserver un cœur de ville accessible et convivial en réduisant la place de la voiture et en augmentant la part des déplacements décarbonés. 

Notre troisième défi consiste à développer une offre de services adaptés aux besoins de la population en matière de santé et de petite enfance. Nous devons également maintenir une offre commerciale en phase avec les attentes des consommateurs et qui s’adapte aux grandes mutations. 

👉 Votre projet de territoire en quelques mots ?

Notre projet de territoire repose sur l’ambition de maintenir la vitalité du centre-ville de Bayeux qui est un pôle locomotive du Bessin. 

Il s’articule autour d’un centre-ville innovant et durable qui s’interroge en profondeur pour envisager de nouveaux leviers de développement favorisant le bien-vivre de ses habitants. Nous travaillons autour de 5 axes structurants : 

  • Conforter le centre-ville comme le coeur urbain du territoire,
  • Renforcer l’appropriation du centre-ville par les Bayeusains,
  • Développer l’attractivité résidentielle du centre-ville,
  • S’inscrire dans une dynamique de transition environnementale,
  • Développer une image de modernité.

La transition écologique doit irriguer l’ensemble de nos actions. 

La transition écologique est un axe transversal de ce projet de territoire et doit irriguer l’ensemble de nos actions. 

.

Agir dans une petite ville pour demain

.

👉 Quels leviers d’action pour une ville animée et vivante ?

L’une des grandes forces de notre ville est d’avoir depuis de nombreuses années une culture très forte de l’évènementiel. De fait, nous ne sommes pas contraints de créer ou d’imaginer de nouvelles animations mais d’en conforter la dynamique en lien avec les habitants. Nous avons pour projet de centraliser ces événements sur un site dédié, professionnalisé et adapté, toujours dans la ville mais en dehors de l’hyper-centre commerçant. 

Nous sommes dans un dialogue permanent avec les commerçants.

L’autre force de Bayeux est son commerce. Nous avons la chance d’avoir un très faible taux de vacance commerciale. Nous devons tout de même rester vigilants face au phénomène de touristisation et de fragilisation des commerces que l’on connaît partout en France. Pour cela, nous sommes dans un dialogue permanent avec les commerçants. Bien que la structuration médiévale de notre centre-ville complexifie nos actions, nous expérimentons la piétonisation pour encourager ce commerce en cœur de ville. 

Concernant l’habitat, nous accompagnons techniquement et financièrement les ménages désireux de rénover leur logement. Grâce à cette opération, nous menons des actions ciblées pour résorber la vacance et l’habitat indigne en cœur de ville. En parallèle, nous avons mis en place des mesures afin de mieux réguler les meublés de tourisme. Nous suivons également de près les projets porteurs qui amènent des solutions de logement en centre-ville notamment à destination des jeunes. Nous souhaitons également implanter une maison de la vie associative pour créer un lieu de vie en centre-ville. Pour cela, nous allons réemployer un bâtiment public et valoriser une friche en plein secteur commerçant de Bayeux. 

💪 Une réalisation dont vous êtes fière ?

La création d’un linéaire commercial applicable dans le cœur de ville de Bayeux me tient particulièrement à cœur. Ce nouvel élément graphique sera inscrit dans le règlement du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur (PSMV) et entrera en vigueur début 2024. Cette procédure, portée par l’Etat, vise à protéger la destination des locaux commerciaux en rez-de-chaussée dans certaines rues à vocation marchande du centre-ville. Je suis fière que l’ensemble des partenaires, l’Etat, la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) et les architectes des bâtiments de France, soutiennent sans réserve ce projet qui a également obtenu une forte adhésion des habitants et des commerçants. 

.

La force d’une action collective

.

🎯 Quelles relations élu / chefs de projet ?

Les élus de la Ville de Bayeux ont dessiné la trajectoire qu’ils souhaitent pour le centre-ville de demain. Le rôle du chef de projet Petites villes de demain est de mettre en musique cette trajectoire et cette ambition à travers la mise en œuvre d’un plan d’actions opérationnelles. Les réflexions sont alimentées par des retours d’expérience, des propositions et des échanges très réguliers. Des relations de proximité sont nécessaires pour faire avancer les projets au jour le jour. Les relations entre les élus et le chef de projet Petites villes de demain sont très simples et très fluides. 

🙌 Quels avantages d’être membre du réseau Petites villes de demain ?

Le programme Petites villes de demain offre des moyens en ingénierie auxquels notre ville n’aurait pas pu prétendre en dehors de ce réseau. D’une part, il permet de financer le poste de chef de projet qui est essentiel pour nous. D’autre part, il rassemble les différents partenaires autour de nos projets et de nos enjeux locaux. Enfin, le réseau offre une plus grande visibilité à nos actions. Le programme Petites villes de demain permet par cette mise en réseau de bénéficier également du retour d’expérience d’autres communes confrontées aux mêmes problématiques que nous.

💪 Quels vœux pour demain pour votre commune ?

Nous souhaitons maintenir une dynamique tout en conservant le charme et la quiétude d’une ville à taille humaine.